Vous êtes ici

A cheval sur le bien-être de nos blessés militaires !

novembre 2019 - Fontainebleau

Le département blessés militaires et sport du CNSD a organisé début novembre un stage d’équitation adaptée au sein de l’Ecole militaire d’équitation pour les blessés des Armées et de la Gendarmerie.

 

L’occasion de revenir avec l’adjudant-chef (Terre) Benoît, référent national militaire d’équitation adaptée du CNSD, sur les bienfaits de ces stages organisés tout au long de l'année pour les blessés et leur famille, en liaison étroite avec tous les acteurs qui œuvrent pour leur reconstruction et réinsertion.

 

- quelle est votre formation?

adjudant-chef Benoît: Je suis militaire au sein de l’armée de Terre et équitant. J’ai souhaité me spécialiser dans la pratique de l’équitation pour les personnes handicapées, je suis aujourd’hui titulaire du brevet d’état d’éducateur sportif n°1 en équitation (BEES1), du brevet fédéral encadrement Equi Handi (BFEEH) et du titre professionnel d’équicien. Ces compétences me permettent de m’adapter au mieux à nos blessés, et je les transmets aux cavaliers de l'Ecole militaire d'équitation qui sont en binômes avec les blessés lors de ces stages.

 

- expliquez-nous les liens que vous entretenez avec les différents acteurs du parcours de soin de nos blessés ?

Les cellules d’aides des Armées proposent ces stages aux blessés, puis me contactent directement pour les inscrire. Les stages d’équitation adaptée sont labellisés par le service de santé des Armées. Nous travaillons en étroite synergie avec la présence d’un psychologue lors des stages pour les blessés psychiques et d’un kinésithérapeute pour les stages au profit des blessés physiques. Cela permet un accompagnement, avec des liens nouveaux entre le personnel soignant et les patients.

 

- quelle est la relation qui se tisse entre l’homme et le cheval ?

L’équitation adaptée a pour objectif, non pas l’apprentissage de techniques équestres, mais l’épanouissement de personnes en situation de handicap, physique et/ou psychique. Le travail effectué varie fortement d’un individu à l’autre, et chaque séance est adaptée à la pathologie, la potentialité et l’âge des personnes.

L’équitation adaptée permet de travailler sur plusieurs aspects, notamment :

- au niveau sensoriel avec la sollicitation et stimulation positive de différents sens,

- au niveau physique car le sens de l’équilibre et de nombreux muscles sont utilisés pour tenir en selle,

- au niveau mental car le regard non jugeant de l’animal permet de se comporter librement, avec calme et douceur et favorise le bien-être.

 

- quels sont les temps forts de chaque stage ?

Nous travaillons ensemble le lâcher prise, le réconfort et la dynamique de groupe, pour sortir du quotidien, parfois de l’isolement, retrouver du lien à l’autre et cela peut commencer avec les liens tissés avec le cheval. Chacun est libre de vivre la relation qu’il souhaite, monter à cheval ou non, à son rythme, la progression est en douceur. L’objectif : retrouver du plaisir, le sourire, penser à soi.

 

- avez-vous prévu des nouveautés en 2020 ?

Un nouveau stage d’équitation adaptée en pleine nature sera organisé pour nos blessés et leurs proches l’été prochain à Fontainebleau, au contact de la nature, de la faune et de la flore, au travers de plusieurs activités de plein air.