Vous êtes ici

Présentation des Sportifs de Haut Niveau de la Défense (SHND)

Présentation des Sportifs de Haut Niveau de la Défense (SHND)

La professionnalisation des armées a entraîné une modification de l’organisation du sport militaire. En 2002, le mythique Bataillon de Joinville, qui a accueilli plus de 21 000 athlètes en 45 ans, disparaît. Cette disparition a rendu nécessaire la mise en place d’un dispositif spécifique regroupant les Sportifs de haut niveau de la Défense (SHND).

 

Le 8 avril 2003, le ministre de la Défense et le ministre des Sports ont signé un accord-cadre pour le développement du sport de haut niveau et du sport de masse au sein des armées.

 

L’accord-cadre du 4 mars 2014 introduit plus de souplesse et d’adaptabilité dans le recrutement et la gestion des sportifs de haut niveau sur l’ensemble des disciplines sportives. 88 postes sont réservés au soutien des sportifs de haut niveau et composent le bataillon de Joinville, auxquels pourront s’ajouter d’autres sportifs recrutés dans le cadre du dispositif « Handicap » du ministère de la Défense et le personnel militaire ayant accédé au haut niveau. Ils forment l’« Armée de champions », nom officiel du dispositif.

 

Les sportifs servent de modèle en interne aux armées pour promouvoir la pratique du sport, essentielle au métier de militaire. Ils représentent également la Défense et ses valeurs dans la société civile, devenant le trait d’union entre l’armée et la Nation.

 

Depuis les Jeux olympiques d’Athènes en 2004, les Sportifs de haut niveau de la Défense ont remporté 14 médailles d’or, 10 médailles d’argent et 15 médailles de bronze. Aux Jeux paralympiques de Pékin de 2008 et de Londres de 2012, ils ont remporté 1 médaille d’or, 1 médaille d’argent et 2 médailles de bronze.