Vous êtes ici

Les Invictus France en stage sports collectifs au CNSD

28 septembre 2018 - Fontainebleau

Les blessés des Armées et de la Gendarmerie sélectionnés aux Invictus Games ont effectué un stage d’entraînement en sports collectifs au CNSD de Fontainebleau du 23 au 28 septembre. A leurs côtés, deux cadres, l’un de la Fédération Française Handisport et le second de la Fédération Française de Volleyball, en binôme avec ceux du département blessés militaires et sport du CNSD. Interviews.

 

Florian Foulquier, référent technique national pour le volley assis au sein de la Fédération Française de volleyball.

 

Florian Foulquier : « Avec le CNSD, nous avons lancé ce partenariat lors de leur stage sports collectifs d’août pour optimiser la préparation des blessés militaires aux Invictus Games. C’est gagnant-gagnant : mon apport technique leur a permis de mieux connaître l’activité et d’avoir une vision supplémentaire de leur jeu; pour moi cela enrichit mes séances et à plus long terme permet de détecter des joueurs pour entrer dans le groupe national en vue des Jeux paralympiques. Dans cette équipe, il y a constamment un esprit sportif, un esprit de corps et d’entraide dans le jeu qui est prégnant. C’est très facile de les faire travailler et progresser. Leur atout, c’est leur combativité, ils ont envie de gagner. Il leur reste à affiner leur vécu sur le terrain et la tactique, au niveau technique ils sont bons. Pour s’évaluer, ils ont fait un match amical face aux champions de France en titre, à Charenton. J’ai la chance de pouvoir les accompagner aux Invictus Games à Sydney et assurer un suivi de l’équipe là-bas, c’est une belle opportunité pour moi de vivre ce fabuleux événement sportif. Je travaille en étroite collaboration avec l’adjudant-chef Stéphane. On parle le même langage et on a tous deux le même objectif : mener l’équipe à la victoire. »

 

Olivier Cusin, entraîneur de l’équipe de France de rugby fauteuil à la Fédération Française handisport depuis 2010.

 

Olivier Cusin : « La France va participer à l’épreuve de rugby fauteuil aux Invictus Games. Ces joueurs sont à l’écoute, appliqués, rigoureux et prêts à aller défendre les couleurs de la France comme ils l'ont toujours fait sur les théâtres d'opérations et en mission. L’enjeu pour moi est de leur donner rapidement les meilleurs repères pour qu’ils se sentent bien sur le terrain, travaillent leur collectif et leur tactique et appréhendent les règles du rugby fauteuil. Je travaille en binôme avec l’adjudant-chef Patrice, du CSND : c’est lui qui aura les rênes de l’équipe à Sydney. Je ne serai pas avec eux mais je suivrai tous leurs matchs à distance pour leur donner, à l’issue de chacun, mon debriefing. Ils ont un bon mental et la gagne, avec l’esprit de solidarité et de combativité. Au rugby, c’est le plus important. Je leur souhaite de mouiller le maillot et de profiter : c’est une chance de défendre nos couleurs à l’international, valoriser le rugby fauteuil et la pratique du sport : la Nation sera derrière eux. »