Vous êtes ici

Judo : Championnat de France militaire 2018

21 février 2018 - Foix (France)

Championnat de France militaire de judo : des combats, des médailles, de la cohésion

La Délégation militaire départementale de l'Ariège a organisé le Championnat de France militaire de judo du 20 au 22 février à la salle omnisports de Ferrières-sur- Ariège, en lien avec le Centre national des sports de la Défense (CNSD).

La marraine de l’événement était le brigadier (Gendarmerie) Clarisse Agbegnenou de l’Armée de Champions, double championne du monde et vice-championne olympique. Ce championnat a réuni 140 judokas, parmi les meilleurs des trois armées et de la gendarmerie.

Alister, militaire au sein des sapeurs-pompiers de Paris et de l'équipe de France civile a ainsi été sacré champion de France militaire des moins de 66 kg. Dans la catégorie des moins de 100 kg, c'est le sergent Valentin, « rapace » du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, qui a remporté le titre de
champion de France militaire. Il a déclaré : «Je suis très content et heureux d'avoir bien représenté mon régiment. J'espère maintenant avoir la chance de décrocher une sélection à un championnat international ».

La double championne du monde et vice-championne olympique, Clarisse Agbegnenou a prodigué des conseils à une petite centaine de jeunes judokas du département durant une heure, au moment de l'interruption des combats. Un moment fort dont ces enfants se souviendront longtemps.
En parallèle de cette compétition, s'est déroulée l’étape judo du challenge Ad Victoriam pour les blessés des Armées, organisé par le département blessés militaires et sport du CNSD. Ceux-ci, victimes de blessures physique ou psychique, étaient dix à monter sur le tatami avec les champions et les enfants, sous les yeux attentifs de la gendarme et judokate Sylvia, diplômée de sport adapté et de l'adjudant-chef (R) Fabrice, entraîneur de l'équipe de France militaire. Sylvia participe notamment à un programme de réadaptation par le sport pour les Armées et a expliqué : « Le but est de leur faire reprendre confiance en eux, c'est une reconstruction progressive par le sport » .
Ce championnat est sélectif pour les championnats du monde militaires qui se dérouleront en Chine, en 2019.